Étiquettes

, , , , , , , ,

à l’attention de :

SARL LEVRAT
52 Rue de la Ferme – 93100 MONTREUIL
Au capital de 1 487 000 Euros
RCS Bobigny B 491 388 575

Cher Directeur (Directrice ?) des Ventes,

J’ai l’honneur de vous présenter ma candidature à un poste d’Attachée Commerciale.

Je suis vivement attirée par votre culture d’entreprise, teintée de sexisme décomplexé et d’une courageuse désinvolture vis à vis des lois (notamment celle qui condamne la discrimination à l’embauche), comme nous l’apprend votre page Recrutement.

Si votre DRH semble bien peu au fait du Code du Travail, je tiens cependant à le féliciter pour son talent littéraire : son lyrisme accrocheur m’a convaincu de vous écrire !

Ce que la société Levrat recherche, ce sont des hommes, des vrais ! Pas des rabougris, des minets immatures, des paresseux ni des arrivés, pas des comptables d'heures supplémentaires, pas des complexés, des inhibés, des anxieux, des bilieux dévorés d'inquiétude, des timorés. Pas des surnuméraires, des amateurs ou des bénévoles. Pas des fil-à-la-patte. Pas non plus des velléitaires, des tranches-montagnes, des braves à trois poils, des matamores, des hyperexcités ou des débraillés sympathiques. Pas des jambes molles, des délicats ou des fins de carrière, des soupçonneux ou des désincarnés ou bien encore des télépathes de l'action commerciale... mais des grands, des carrés, des solides, des énergiques, des efficaces, des hommes qui ont de l'estomac, du nerf, du coeur au ventre et du sang dans les veines, des hommes décidés, énergiques, disponibles. Des ogres.

Page Recrutement de LEVRAT SARL

Etant une femme, une vraie aussi d’ailleurs, je ne corresponds pas au profil viril que vous recherchez. Néanmoins, je rappelle humblement qu’une vraie femme n’est pas une femmelette.

Une femme est un individu sans gonosome Y, certes, mais néanmoins doté d’un cerveau.

Or de nombreuses études scientifiques ont démontré que le cerveau est un organe plus utile que le pénis pour vendre de l’outillage industriel.

Si cette nouvelle chagrinera M Alexandre LEVRAT, votre dirigeant, j’ajoute que je ne pratique pas régulièrement l’épilation. Je suis souvent poilue des jambes. J’ai cru comprendre que la pilosité est un critère important de compétences commerciales, et je suis heureuse de le rassurer à ce sujet.

Ma candidature vous donne une opportunité unique de décupler vos ventes, car je doute sincèrement de l’efficacité de votre méthode virile. Pérorer en montrant ses biceps permet peut-être de créer une éphémère complicité avec un acheteur sexiste de votre acabit, mais certainement pas de conclure un contrat de vente gagnant/gagnant pour toutes les parties. Et tous vos acheteurs ne sont pas non plus « des hommes, des vraix (sic) ! »

Finissons-en donc avec les stéréotypes et les fantasmes.

Mon expérience professionnelle m’a appris qu’un(e) vendeur(euse) efficace sait avant tout écouter son client, pour adapter l’argumentaire de vente à ses attentes, et apporter des solutions personnalisées à ses contraintes.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Directeur des Ressources Viriles, l’expression de mes sentiments respectueux et amusés.

Diké The Riveter

J'ai l'air d'une amatrice ?

J’ai l’air d’une amatrice, peut-être ?

PS : Merci au magazine Les Nouvelles NEWS pour cette opportunité d’emploi ! A lire sur Le marchand d’outils ne veut que des vrais mecs.

– Ou encore chez Hypathie : Poil aux bras, Levrat recrute !
– Affichage Libre : « Des Hommes qui en ont dans le froc »
– Confédération des Travailleuses de l’Industrie : Je suis un Winner !
– Et d’autres candidatures : CV LEVRAT – Des Couilles Des Vraies

Edit : merci à Lionel de m’avoir signalé ma confusion entre les chromosomes XX et XY (rectifié à présent) ! Je n’ai pas de gonosome Y mais cela n’affecte pas mes capacités cognitives et intellectuelles !

———

Re-edit (08/04/2013) : l’offre a été remaniée et Levrat a présenté ses excuses sur la même page Recrutement, en annonçant que 65% des employés sont des femmes. Cette proportion se retrouve-t-elle au sommet de l’organigramme ?

Cher Levrat, je remarque que vous vous adressez avant tout à vos « clients, collaborateurs et amis », mais quid de vos clientes, collaboratrices et amies? La majorité des lecteurs qui se sont mobilisés sont des lectrices. Mais au moins en grammaire, le masculin l’emporte sur le féminin, ce qui permet de maintenir une réelle ambiguité au sujet de l’inclusion ou l’exclusion des femmes dans le discours. Magie du français…

En attendant, Elilah a eu la prévenance de vous envoyer un petit texte au sujet du fameux « second degré », celui qui sert d’excuse à tant de messages sexistes. A lire (et relire) sur le site des Chiennes de Garde (encore une meute de poilues, qui en ont, du poil de la bête !)

———

Re-edit (09/04/2013) : j’ai également écrit à la préfecture de Seine-Saint-Denis pour faire part de mon indignation. Voici la réponse :

« Le préfet délégué pour l’égalité des chances a pris connaissance de votre signalement dont il a saisi l’inspection du travail.
Cordialement.

Secrétariat du préfet délégué pour l’égalité des chances
auprès du préfet de la Seine-Saint-Denis »

Publicités