Mots-clefs

, , , , , ,

L’an dernier, les débats sur l’abolition du système prostitueur faisaient la une des médias, en raison de son volet sur la pénalisation des clients, destiné à responsabiliser les clients-prostitueurs. Sans ce volet, bien peu se seraient intéressés au sort des personnes prostituées, ou l’ayant été. 

La proposition de loi a été adoptée en décembre 2013 à l’Assemblée Nationale, à une large majorité (268 voix soit deux tiers des suffrages exprimés). Depuis, la proposition de loi a été soumise à une commission spéciale du Sénat, mais n’a même pas été examinée en séance au Sénat, faute de volonté politique : elle n’a pas été inscrite à l’ordre du jour par le Gouvernement ni par le Sénat.

A quelques semaines des élections sénatoriales (le 28 septembre) et de la rentrée parlementaire qui va suivre, Rosen Hicher, survivante de la prostitution et militante active de l’abolition, a décidé de rappeler au gouvernement sa promesse de faire voter la loi avant fin 2014. Elle entame donc dans deux jours une marche de 750 km environ, pour retourner sur les lieux où elle a été prostituée et sensibiliser à nouveau l’opinion publique.

Alors que les opposants à la pénalisation des clients mettent en avant le risque de précarisation des prostitué-e-s, Rosen tient à rappeler que le client est la première source de précarité et de violence à l’encontre des prostitué-e-s. En payant, le client-prostitueur n’achète pas un rapport sexuel, mais exerce un rapport de domination. Le client crée la demande. Sans l’acheteur, il n’y aurait pas de proxénète et de traite de femmes et enfants vulnérables.

Voici les propres mots de Rosen :

EN MARCHE POUR L’ABOLITION

« … laisser le droit aux clients de nous acheter, c’est laisser le droit aux proxos de nous vendre…. »

je partirai à travers la France le 3 septembre sac sur le dos et je marcherai pour l’abolition de l’esclavage sexuel dans le monde . Pourquoi ais-je choisi Saintes comme ville de départ , c’est mon dernier lieu de prostitution et pendant cette marche j’irai vers les lieux ou je me suis vendue.
Je veux combattre cette dernière violence faite et autorisée encore dans le monde.

JE DIS STOP A TOUS ACHATS DE CORPS .

Une carte interactive peut être consultée étape par étape ici.

Rosen Hicher

Nous sommes nombreux-ses à soutenir l’abolition du système prostitueur. Nous avons lu des témoignages, interpellé nos députés et nos sénateurs, débattu sur les réseaux sociaux, les médias et auprès de notre entourage. Voici une nouvelle action un peu différente à soutenir ou à rejoindre. Rosen va se réapproprier les lieux où elle a été exploitée, dans une démarche volontariste destinée à remobiliser nos dirigeants et l’opinion publique.

Pour en savoir plus sur sa démarche, lire cette interview de Rosen et cet article de Prostitution et Société.

Un événement à suivre sur le blog de la Marche pour l’abolition, sur Facebook et relayé sur d’autres blogs : A dire d’elles et Adelais & Jasmine.

———

Ecoutons d’autres survivantes de la prostitution :

———

Ressouces sur l’abolition du système prostitueur :

Publicités